Depuis le 29 janvier, on pouvait s’arrêter sur deux des totems digitaux présents dans les centres commerciaux et constater qu’une affiche reproduisant une forme humaine y était enveloppée sous une bâche plastique transparente, reproduisant le processus dit de cryogénisation, affectant plusieurs personnages de la série. L’écran Digital Wave du centre Cap 3000 à Nice participe également à la promotion en diffusant sur son immense surface la bande-annonce de la série. L’intrigue, une dystopie survenant en 2384, matérialise le devenir d’humains qui ont la capacité à sauvegarder leur conscience et d’accéder à l’immortalité en s’incarnant dans des enveloppes charnelles successivement différentes.

Aux Etats-Unis, l’opération de street marketing est aussi originale, et sème le doute chez les passants de Los Angeles, qui en voyant non plus des affiches mais des mannequins en 3 dimensions prisonniers et emballés dans les panneaux d’affichage, ont parfois cru y reconnaître de véritables humains.

Cette opération de promotion à l’occasion du lancement de la série sur Netflix est présente également dans 7 autres centres commerciaux en France, dont Lyon Part-Dieu, Euralille et les 4 Temps – La Défense.

Sources : Défense-92 / L’ADN