De l’application mobile au vote sur panneau digital, nombreuses sont les innovations numériques qui ambitionnent de faciliter l’expression de l’opinion citoyenne. Doit-on y voir une simple évolution technique ou une transformation à venir des habitudes sociales ?

GOV : la « Météo » de l’opinion politique sur votre mobile

L’ère des sondages traditionnels est-elle finie ? Probablement pas. Cependant, ceux-ci vont devoir compter avec un nouvel arrivant dans le monde de la visualisation de l’opinion politique : GOV.

Lancée il y a moins d’un an, l’application GOV a été créée pour « expurger l’opinion politique de Facebook, comme Instagram l’a fait avec la photo », selon les mots de l’un de ses créateurs. En quelques secondes, les utilisateurs peuvent choisir un débat politique ou une personnalité, et exprimer une opinion positive ou négative à son sujet. L’application mise sur la simplicité et l’absence d’intermédiaire pour ouvrir aux citoyens un nouvel espace d’expression.

Premier succès : l’élection présidentielle tunisienne de décembre 2014. Pas moins de 800 000 opinions ont été exprimées sur la plateforme, une véritable consécration dans une société marquée par une révolution démocratique au cours de laquelle les réseaux sociaux ont joué un rôle majeur.

L’application, désormais disponible sur Android, iOS et Facebook, est de plus en plus suivie par des personnalités politiques de premier plan, qui y voient un moyen de jauger l’évolution de leur popularité.

La représentativité de cette « Météo de l’Opinion », pour reprendre son slogan, suscite des interrogations légitimes, mais GOV ne prétend pas remplacer la méthodologie des sondeurs professionnels. Le problème auquel l’application envisage de répondre est différent : c’est bien parce qu’elle encourage la participation aux débats que GOV mérite d’être saluée. Comment mieux se réconcilier avec la politique qu’en l’ayant, littéralement, à portée de main ?

Le DOOH interactif pour recueillir l’avis des citoyens

À San Francisco, Google a choisi l’affichage digital out-of-home (DOOH) comme support pour recueillir l’opinion des citoyens. Non pas, cette fois, sur les débats politiques, mais dans le cadre de son concours Impact Challenge. Les passants ont été invités à choisir, par une simple pression du doigt, leur favori parmi des projets associatifs innovants.

Ces deux cas, malgré leur différence de support et d’objectif, peuvent être vus comme deux applications d’un même principe : développer et faciliter l’expression de l’opinion grâce aux technologies digitales. Une idée qui a le vent en poupe. Les grandes décisions collectives de demain seront-elles au bout de vos doigts ?