Cela fait déjà quelques années que la scène street art d’Hong Kong se développe petit à petit, doucement mais surement. Que ce soit via des fresques rendues célèbres par la plateforme Instagram ou via des batailles artistiques organisées à même la rue, sur les murs mais pas seulement / uniquement …

 

La semaine dernière, l’ancienne colonie britannique mettait à l’honneur ce mouvement artistique lors de la sixième édition d’Art Basel, grande foire internationale d’art contemporain. Durant cinq jours, l’énorme centre d’expositions du front de mer a exposé les œuvres de différents artistes.

 

Mais à Hong Kong, l’art est aussi et surtout dans la rue et la ville a de quoi attirer la scène internationale, à l’image du britannique Dan Kitchener, artiste de 43 ans qui signe des fresques murales. Le street artiste, qui peint à la bombe des scènes urbaines dans des ruelles pentues et étroites en est à sa troisième visite dans l’ex-colonie anglaise.

«Pour moi Hong Kong dégage un certain feeling, son échelle immense et ses gratte-ciel, et puis ces minuscules allées», dit l’artiste à l’AFP tandis qu’il peint le mur d’un bar.

L’artiste britannique vient d’achever de peindre un marché de rue dans le quartier d’affaires de Wan Chai avant de passer au mur d’un troquet de Central, au cœur de la mégapole.

 

Juste en face du bar se trouve une fresque emblématique de la ville, signée par Alex Croft, elle est réputée pour être le mur le plus photographié de l’Hong Kong. Elle reproduit des rangées de maisons anciennes typiques de la ville, sur un fond bleu vif.

La situation change à Hong Kong. Si la mégapole est dépourvue de musée d’art de renommée internationale et les grandes expositions s’y arrêtent rarement, la demande croissante en Asie ajoutée au nombre croissant d’expositions commence à changer la donne et Hong Kong se fait progressivement une petite place au soleil de l’art mondial.

Source : http://www.lepoint.fr/monde/a-hong-kong-l-art-de-rue-explose-26-03-2018-2205457_24.php

(Visited 3 time, 1 visit today)