Le 18 septembre s’est tenue à l’Hôtel de Ville de Paris la 19e Conférence des Villes organisée par l’association France Urbaine. Chaque année, l’édifice reçoit les élus et agents des villes et communautés urbaines afin d’échanger sur les problématiques inhérentes aux territoires. Des représentants de l’Etat, comme c’est le cas habituellement, étaient au rendez-vous afin d’apporter des éléments de réponse, dialoguer et nourrir la discussion avec les villes. Au rang des personnalités attendues figuraient Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités ; François Rebsamen, maire et président de Dijon Métropole, et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, entre autres.

Petit retour sur cette journée à travers quelques interventions marquantes qui l’ont ponctuée et dont le thème principal était « L’engagement des villes en actes : solutions et innovations au service des citoyens. »

Anne Hidalgo, qui a ouvert la Conférence, a placé son intervention sous le signe de l’environnement d’emblée, en déclarant que les villes et les métropoles ont les leviers pour être actrices du changement en termes de développement durable :  « Les villes sont des partenaires sur tous les sujets, et notamment sur la transition écologique pour laquelle il faut agir vite et maintenant » a-t-elle ainsi déclaré.

« Il faut que l’état puisse donner aux maires des outils pour lutter contre les enjeux du changement climatique, du logement, du « sans-abrisme » ainsi que des nouveaux sujets de mobilité

Jean-Luc Moudenc, président de France Urbaine, Maire et Président de Toulouse Métropole, a ensuite effectué un discours introduisant aux enjeux qui seraient abordés : fiscalité, politique de l’habitat, leviers d’économie éco-responsable, relations avec l’Europe, attractivité et dynamisme des métropoles actuelles, etc.

Les enjeux liés au numérique et à la transformation des villes étaient également présents, articulés autour de la question centrale : comment le numérique va t-il favoriser le développement des territoires et son impact est-il un bénéfice pour l’ensemble des citoyens et usagers des territoires ?  Salwa Toko, présidente du Conseil National du Numérique a ainsi prédit que « Le numerique va de plus en plus influer sur l’urbanisation des villes » .

Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de lyon, en charge de l’innovation, de la métropole intelligente, du développement numérique et de la mobilité, a quant à elle nourri le débat en mettant l’accent sur les politiques ambitieuses du Grand Lyon sur le développement du numérique et le contrôle de l’usage qui est réservé aux données :

« Nous avons mis en place une gouvernance territoriale de la donnée en prenant la position de tiers de confiance »

Enfin elle a souligné le rôle fédérateur du numérique dans le renouvellement du lien social : « Le numérique s’inscrit dans la relation à l’autre et s’incarne dans des valeurs de vivre-ensemble. C’est une vague qui va réinventer notre façon de vivre la ville » .

 

Clear Channel, partenaire de France Urbaine, et média dans la rue, était présent sur les lieux de la Conférence, avec des écrans numériques et tactiles, diffusant les contenus des échanges.