Dans un contexte de mutation et d’émergence des nouvelles mobilités, quelle place sera laissée aux parkings construits initialement pour les voitures ?

Des étudiants en master « Ville durable », dans l’Ecole de Design Nantes Atlantique, ont planché sur des projets de réaménagement pour les parkings de nos villes. Quand l’imagination se met au service de l’aménagement urbain, voici ce que ça peut donner : on passe en revue quelques projets.

Les parkings pourraient être recyclés pour renouer avec l’effervescence culturelle et technologique : Pierre Josso, Romane Lecué et Paul Ramiara proposent un espace souterrain qui accueillerait des divertissements culturels, un atelier de réparation de vélos, des salles de sport, et enfin un espace connecté utilisant la datavisualisation pour exploiter les données de la ville.

Une autre alternative serait d’en faire un espace hybride. Prenant le cas du parking Decré Bouffay, Elodie Gautier, Cécile Roger, et Pallavi Deodhar ont imaginé un réaménagement à partir des fonctions de logistique urbaine pour de la livraison de colis, un autre étage étant consacré aux mobilités douces (garage à vélo + atelier), un autre étage conservant la fonction de parking traditionnel, et enfin le toit un espace de rencontres et de divertissement.

Autre projet notable,  celui d’une plateforme stratégique pour l’optimisation des nouvelles mobilités. Thomas Raimond, Iris Rué et Juliette Fontaine ont ainsi imaginé un réaménagement doté d’une fonction de réception de colis professionnels et particuliers, incluant la gestion du dernier kilomètre, si délicate en centre-ville, un laboratoire pour des tests prospectifs sur les nouvelles mobilités, et un espace de livraison par drone sur le toit.

Tous ces projets ont en commun de penser l’articulation des usages urbains pour une meilleure optimisation des espaces.

Source Demain La Ville