Mobimétrie, l’institut d’études Ipsos et Here Technologies viennent de diffuser les chiffres de leur étude mesurant les déplacements des Français et, sans parler d’un retour aux valeurs d’avant le confinement, un net regain de mobilité se fait sentir : trois semaines après le début du déconfinement, les Français renouent avec le plaisir de circuler. Que ce soit pour se rendre au travail, voir des amis, pratiquer leurs loisirs, on se rapproche un peu plus des habitudes de déplacements antérieures.

Mob.index, l’outil de Mobimétrie, mesure ce regain en comparant les flux de véhicules à ceux de la dernière semaine de confinement (du 4 au 10 mai). Et il n’est que de le constater par les chiffres publiés : +122% à Paris, +102% à Marseille, +98% à Lyon, +97% à Nantes, +93% à Lille et Rennes, +92% à Toulouse… sur l’ensemble du territoire, la circulation refleurit. Bien entendu, il reste encore de la marge avant de retrouver le niveau de circulation d’avant le déconfinement, mais on peut voir que les Français sont de plus en plus nombreux, chaque semaine, à user de leur liberté retrouvée.

La voiture est le mode de transport privilégié, puisqu’il représente plus de 60 % des déplacements.

L’étude augure une poursuite de ces tendances dans les semaines à venir, à mesure que les Français renouent avec leurs habitudes de consommation, de loisirs, et d’activités professionnelles. Tendances qui seront renforcées par la réouverture des espaces de sociabilité tels que lieux de restauration, ou de promenade dans les parcs et jardins.

Une mesure régulière de ces évolutions aura lieu chaque semaine.

Plus de détails sur le blog de Mobimétrie, Wimobi

[Edit. S.23, du 08 juin] :

Les déplacements des Français continuent de progresser sur l’ensemble du territoire, en véhicule personnel : +10% à Paris par rapport à la semaine du 25 mai , +12% à Lyon. Le trafic a doublé dans la quasi-totalité des villes mesurées par rapport à la dernière semaine de confinement : +145% à Paris, +121% à Lyon, +110% à Marseille, +103% à Lille.

L’indice Mob.index de Mobimétrie repose sur les données de densité de trafic fournies par HERE Technologies, puis retraitées et analysées par Ipsos. Elles sont collectées à partir de signaux GPS de véhicules individuels et de flottes commerciales en circulation.

Plus de détails ici